La Propolis:Qu'est ce que c'est  

La propolis des abeilles est fabriquée à partir de leurs sécrétions et de résine végétale récoltée sur les bourgeons de différentes essences d’arbres. Étant un puissant anti-infectieux,  elle offre une protection active, constamment renouvelée et améliorée, de leur ruche. 

 

Pour notre usage, et ce grâce à sa composition, la propolis est un véritable anti-infectieux et antiseptique,  protégeant des microbes et virus. 

 

Par ailleurs, elle renforce les défenses naturelles, purifie en profondeur et assainit l'organisme pour retrouver l'énergie physique et intellectuelle.

L’origine de la propolis

Étymologiquement, propolis signifie « devant la cité » et sert effectivement à protéger la ruche. C’est un mastic fabriqué par les abeilles à partir de résines, cires et baumes végétaux récoltés sur les bourgeons de plantes et d’arbres, les écorces et les pétioles des feuilles (peuplier par exemple), qu’elles mélangent à des sécrétions digestives et à leur propre cire. 
Elles tapissent la ruche avec ce mastic pour l’assainir et la protéger de l’humidité et des courants d’air. Elles tapissent aussi les alvéoles pour les aseptiser avant utilisation. Elles s’en servent aussi pour réduire les ouvertures pendant l’hiver et de colle pour réparer la ruche. Des corps étrangers trop lourds pour être évacués sont « momifiés » avec un mélange de cire et de propolis.
Enfin, la propolis est une barrière de défense puissante contre les microorganismes (bactéries, virus, moisissures) et leur développement à l’intérieur de la ruche. La propolis protège aussi des vibrations parasites. Ses qualités plastiques consolident la ruche et la rendent étanche aux influences néfastes de l’environnement (ondes, courants telluriques). Ce qui est une propriété très intéressante.

Attention

Lorsque les abeilles ne trouvent pas dans leur environnement naturel ce dont elles ont besoin pour fabriquer la propolis, elles utilisent des goudrons, des vernis et des huiles minérales pour calfeutrer leur ruche. Cette « propolis » est alors totalement impropre à la consommation humaine. Il faut donc éviter de consommer de la propolis venant de ruches placées en ville ou à proximité. Assurez-vous que les ruches n’ont pas été traitées car tous les produits chimiques liposolubles et les impuretés sont fixés dans la propolis.

La récolte de la propolis

L’origine des produits dans la ruche et leur sens pour les abeilles On peut récolter la propolis en raclant les cadres ou les parois de la ruche. La propolis est alors parfois chargée d’impuretés. Il existe aussi des grilles en plastique ou en toile. Elles permettent d’obtenir une propolis propre mais souvent chargée en cire. En apiculture douce, on récolte la propolis fraîche à l’aide d’un dispositif en bois que l’on place au-dessus de la ruche pour obtenir une résine très propre et très pure sans perturber les abeilles. On peut alors la consommer ou la conserver intacte.

                 La composition de la propolis

Cette résine à la couleur variable contient une liste quasi-inépuisable de substances (jusqu’à 150) qui varie énormément selon les échantillons. En revanche, l’action de la propolis reste constante. C’est donc que l’abeille cherche et choisit dans son environnement ce dont elle a besoin pour protéger sa ruche. Les abeilles « pharmaciennes » analysent le contenu de la ruche. Si un virus, un champignon, un microorganisme se développe et gêne le bon équilibre de la colonie, immédiatement, les abeilles fabriquent l’antidote : elles vont sélectionner les meilleures sèves végétales disponibles dans la nature environnante et les mélanger avec leurs propres sécrétions antiseptiques. Nous, les humains, nous mettons plusieurs années à mettre au point un médicament. Les abeilles ne mettent qu’une heure à fabriquer de la propolis. À travers la propolis, les abeilles nous font bénéficier de leur système de défense immunitaire très élaboré. C’est pourquoi il est préférable de consommer de la propolis locale car la flore microbienne contre laquelle cette propolis a été élaborée a de plus grande chance d’être similaire à celle que nous côtoyons. Elle contient une véritable richesse de constituants (plus de 300 identifiés) dont :

  • plus de 40 flavonoïdes antioxydants

  • des essences végétales

  • des acides organiques

  • de nombreuses vitamines dont A et B 


  • des oligoéléments (Fe, Cu, Mn)

Indications

La propolis est utilisée pour le traitement de tumeurs malignes, des brûlures, des coups de soleil, des boutons d’herpès, de varicelle et de zona, des durillons, des plaies, des blessures, gangrène, nécrose. 
La propolis est très efficace pour de nombreux problèmes de peau : démangeaisons, eczéma, psoriasis, mycoses, rougeurs.
En inhalation, on la prend contre les affections bronchiques et la grippe, en spray pour la gorge.
En stomatologie, elle est utile pour les abcès, les aphtes, les problèmes de gencives. 
Propolis et mycoses : La propolis est dotée d’une action protectrice vis-à-vis des mycoses (champignons) et de certaines bactéries. 
Les travaux de l’école polonaise de Stuyko, cités par Rémy Chauvin, ont mis en évidence son action cicatrisante.
Les fondements de la santé par les abeilles, l’apithérapie et une action anesthésique, comparable à celle de la xylocaïne.
Ce sont les différentes propriétés désinfectantes, cicatrisantes et antalgiques (contre la douleur) de la propolis qui sont utilisées dans les différents produits à base de propolis à l’usage de l’hygiène quotidienne.